Le Day One c’est fini !

Publié le Publié dans Article, mes pensées

Il y a une tendance qui apparaît de plus en plus parmi les possesseurs de consoles qui est de ne plus acheter les jeux day one, mais 1-2 mois après avec des conditions assez intéressantes. Depuis toujours, j’ai été parmi ceux voulant absolument un jeu dès sa sortie afin d’y jouer immédiatement mais également à cause d’une forme de compétition chimérique avec le monde entier (vous savez le principe de « Hey je suis plus avancé que les autres, je vois des choses inconnues de tous ! »). Mais aujourd’hui je change mon fusil d’épaule et j’explique pourquoi :

DAY ONE

Ce terme englobe beaucoup de choses dans le monde du jeux vidéo moderne, mais principalement à l’avantage du marketing et des éditeurs. Comprenez par là que les campagnes de publicité vont vous inciter à réserver vos jeux avant sa sortie en vous attirant avec tout ce qui est possible, bonus de précommande (souvent ridicule, et inutile si vous arrivez à avoir le jeu 24/48 heures avant sa sortie, vous ne pourrez pas entrer le code avant cette fameuse date. Une fois possible, la plupart du temps les bonus ne servent plus à rien !), édition day one avec rien de réellement particulier en plus (le plus souvent une jaquette différente ou un logo en carton entre le blister et le jeu. Parfois un boitier steelbook.) ou juste des promesses de milliers d’heures de fun.

image-3834

Sur le papier c’est bien mais dans la réalité il n’y a que deux raisons véritablement valables. L’impatience absolue de la personne et les versions collectors. A de rares exceptions près si vous voulez une édition limitée/deluxe/collector il faut la réserver plusieurs mois à l’avance pour espérer l’avoir. A une époque j’étais féru de ce type de produit mais ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Evidemment ceci ne s’applique pas aux jeux à principalement multijoueur, hormis pour ceux qui ne cherchent pas le résultat (classement, performance, etc…). Je préfère le préciser car étant un joueur principalement de jeux solo (ou alors avec de la coopération optionnelle) je ne les inclus pas de ma réflexion.

Avec le dématérialiser et la douce mutation du marché consoles en France comme dans le monde, sans parler de la concurrence acharnée que se font les grandes surfaces, les sites Internet face à un Micromania qui continue à vendre les jeux au prix public annoncé (comptant exclusivement sur sa carte de fidélité), le prix des jeux récents fluctuent beaucoup plus qu’avant. En fait nous commençons à bénéficier de ce qui existe sur Steam depuis plusieurs années, principalement sur le dématérialiser mais également sur le physique :

0-3 mois

Un jeu AAA sort sur consoles avec un prix conseillé de 69.99€. Micromania le proposera à 69.99€ tandis que Amazon (par exemple) le proposera à 65€ et Carrefour (ou Leclerc, peut importe) le proposera à 60€. Première bizarrerie il sera également à 69.99€ sur les stores des constructeurs. Depuis plus d’un an, dans les 3 mois après la sortie du jeu on peut le trouver durant un temps limité en promotions avec une réduction allant de -10 à -20% (donc entre 56 et 63€) ce qui le rend bien moins cher que Day One en patientant un petit peu (équivalent au prix d’occasion chez Micromania). 

Ce laps de temps est le plus intéressant pour les jeux que l’on veut « fumer » car d’une part ca nous évite de se taper les gros bugs à sa sortie parce que les développeurs ont pressé le pas pour le sortir (coucou Mass Effect Andromeda), et cela permet aussi d’obtenir des ajouts intéressants qui n’auraient pas le même impact après 30-60 heures de jeux. 

3 mois – 1 an

Dans cette tranche d’âge nous avons deux cas de figures :

1- Le jeu a moyennement marché (qu’il soit de qualité ou pas), résultat les prix baissent très vite et nous pouvons trouver ce dernier à des prix très intéressants en occasion ou sur internet parce que le site souhaite le déstocké. Il y a également une forte probabilité que ce dernier subisse une nouvelle promotion sur les stores des consoles avec des réductions pouvant aller jusqu’à 40% (dans de rares cas).

image-3835
Styx est sorti en mars 2017, il a à peine 6 mois !

2- Le jeu a très bien marché, mais il commence à être en nombre en occasion, ou peux être inclus dans l’une des deux grosses périodes de soldes en France (à vrai dire on en a presque 4 par an maintenant…) avec de très bonne affaires à faire.

Cette période de temps est bien pour les jeux que je considère de second choix, c’est à dire ceux qui nous intéresse mais qu’on relègue à plus tard parce qu’on préfère en prioriser un autre ou simplement pas assez de temps/argent pour le faire.

1an et +

A partir de là on peut avoir tout et n’importe quoi. Exemple j’ai pu acheter Homefront the Revolution un peu plus d’un an après sa sortie avec son Season Pass (en dématérialisé) pour moins de 20€ ! Cette semaine encore le pack jeu + season pass est à 16€ sur Xbox One. Un cas n°1 typique qui n’a fait que de se bonifier avec le temps. Un autre exemple avec Forza Horizon 3 édition Ultime (dématérialisé) à 49.99€ au lieu de 99.99€ soit 50€ de remise, ce qui inclus inclus très largement les deux énormes extensions (blizzard mountains et Hot Wheels) avec à la clé un contenu monstrueux à faire (la version standard étant à 41.99€ donc proportionnellement moins intéressante).

image-3836
Cet Homefront a un peu plus d’un an si on ne compte pas ses extensions

Après on peut aller plus loin avec The Shadow of Mordor Goty à 6€ … A ce prix-là même pour un jeu qui a 3 ans, c’est cadeau.

Ces trois exemples montrent que pour les jeux qui nous intéressent pas plus que ça peuvent être obtenu pour un prix très raisonnable. Alors oui on vit en décalage avec la rythme de sortie mais est-ce si important de suivre la masse ?

 Facile pour quelqu’un qui reçoit des jeux !

Ah ah vous attendiez pour la placer celle-là hein ? Vous auriez à moitié raison de me jeter cette phrase à la figure même si l’argument est à demi valable. Pourquoi ? Et bien lorsque je reçois un jeu à tester j’ai pour mission d’écrire une critique dans un temps donné (surtout si je reçois le jeu en avance comme cela arrive quelquefois avec les éditeurs avec qui nous sommes proches). Je dois donc dans un court laps de temps maîtriser au maximum le produit pour en faire une critique juste et complète. Croyez-moi on ne profite pas de ce dernier correctement. De plus si c’est une version physique, une fois le test réalisé je dois renvoyer ce dernier car il appartient à l’association (il faut que toute l’équipe puisse en profiter normal…).

Bien sur en version dématérialisé, je le garde… Tout ça pour dire que le réel avantage (et chance faut pas oublier) de ceci est que je peux jouer au jeu durant la période 0-3mois et qu’en cas de version physique (et confirmation qu’il me plait) je peux le prendre à la première promo venue ! Dans le cas contraire et bien je peux le rayer de la liste.

Maintenant j’ai des goûts assez hétéroclites et je peux très bien passé d’un RPG obscure à un jeu de bagnole en passant par un Tom Raider donc le budget est assez conséquent si je souhaite jouer à tout ce qui me plait !

image-3837

La conclusion à tout ça est qu’aujourd’hui je ne vois pas pourquoi je continuerai à acheter du jeu en day one pour toutes les raisons citées ci-dessus. Entre les éditeurs qui sortent leurs jeux trop tôt, entre les divers contenus gratuits apparaissant dans les premiers mois (et enrichissant réellement le jeu) et les promos « a la steam » peu de temps après la sortie et de plus en plus régulières, la messe est dite.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire